5 choses à savoir pour une femme hypersensible

L’hypersensibilité est une façon de ressentir et de vivre les choses plus intensément que la moyenne. Plus qu’un trait de caractère, l’hypersensibilité se faufile dans toutes les fibres de son être. En outre, il existe autant de caractéristiques de l’hypersensibilité que de personnes hypersensibles. Autant dire que ce n’est pas toujours évident de comprendre comment vivre avec une hypersensible !

Cependant, l’hypersensibilité, lorsqu’on la connaît, est quelque chose de merveilleux. Encore faut-il se savoir hypersensible. Pas évident, car les « symptômes » différent d’un individu à un autre. Pourtant certains signes ne trompent pas.

Voilà cinq choses à connaître au sujet des femmes hypersensibles.

1. La fatigue vient plus vite, elle est plus intense

Une femme hypersensible se fatigue plus rapidement. Les raisons sont aussi nombreuses que diverses. L’hypersensibilité n’est pas simplement liée aux émotions. Souvent, les hypersensibles sont également très (hypers) sensibles :
- Au toucher. Par exemple, le frôlement d’une matière, les étiquettes sur les vêtements... peuvent les irriter.
- Aux odeurs. L’hypersensibilité olfactive peut aussi bien être positive que négative. (une odeur peut ramener à de grandes émotions vécues ou au contraire rendre malade.)
- Aux bruits. Également appelée hyperacousie, trop de bruits peut avoir un effet néfaste sur la personne hypersensible, qui ne parvient plus à se concentrer.
Le seuil de tolérance est donc plus limité pour une femme hypersensible. Elle a alors besoin de s’isoler pour se reposer, décompresser, ne plus subir les agressions extérieures.

2. La faim justifie les moyens !

Vous vous rappelez de ces mignons petits gremlins qu’il ne fallait surtout pas nourrir après minuit ? Eh bien, quand une femme hypersensible a faim, elle peut vite se transformer en gremlins à qui on a donné à manger malgré l’heure ! Trêve de plaisanterie, la faim peut réellement influencer l’humeur ou la concentration d’une personne hypersensible. Elle souffre également plus facilement d’intolérances, de maux d’estomac...

3. Le cœur domine

L’empathie est l’une des caractéristiques principales d’une personne hypersensible. Le sentiment d’injustice est, en revanche, difficilement tolérable. Une femme hypersensible a tendance à avoir un très bon instinct et à essayer de le suivre coûte que coûte. Elle sait quand les gens qu’elle aime ne vont pas bien, mais souffre aussi énormément de la tristesse d’autrui. C’est une véritable éponge à émotions.

4. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Une pensée ou une idée peut facilement perturber l’hypersensible. Dans ces cas-là, elle a même tendance à se disperser, à s’éparpiller. Souvent, elle complique ce qui pourrait être simple. En cause ? Sa pensée en arborescence, tel un arbre aux multiples branches tortueuses. Un temps d’adaptation lui est donc nécessaire à chaque nouvelle situation.

5. L’émerveillement est encore plus grand.

La femme hypersensible remarque plus aisément la beauté des choses. Elle est capable de pleurer devant une toile de peinture qui lui fait ressentir des choses. Un paysage peut l’émouvoir au-delà du possible. Il ne s’agit pas d’innocence ou de naïveté, mais bien d’une manière d’aimer la beauté des choses simples.

Il existe encore bien d’autres symptômes pour détecter l’hypersensibilité, mais si vous vous reconnaissez dans ces quelques lignes, il y a fort à parier que vous soyez une femme hypersensible.

Heureusement, lorsqu’on arrive à mettre des mots sur des maux parfois profondément ancrés, le fait d’être une femme hypersensible est merveilleux. Ressentir tout plus intensément, être pourvue d’une intuition extrême... L’hypersensibilité, une fois qu’on sait la canaliser, n’est pas une faille. C’est une vraie force.